Critique littéraire ISSEP - L'aventure Maya

Critique littéraire – L’aventure Maya

Critique littéraire – L’aventure Maya

L'aventure Maya

Un décor : l’Amérique centrale. Une période : l’Amérique précolombienne.
Le navigateur génois soldé par la couronne espagnole en 1492 qui découvrit cette terre allait impacter toute l’Europe de cette trouvaille. Mais il allait aussi mettre fin à l’une des plus grandes civilisations que le monde ait connues : bienvenue au pays des Mayas ! Réalisant une synthèse de cette civilisation complexe, passant de la géographie à l’exploration et à l’archéologie, civilisation et expansion, économie, religion et idéologie, histoire et politique, effondrement, transformation et héritage, l’ouvrage nous transporte dans une époque grandiose en tout point. Depuis deux siècles, le mystère archéologique de la civilisation maya fascine. La découverte des palais, des temples et autres monuments dissimulés sous la végétation dense de la jungle, mais aussi l’astrologie, la cosmologie et récemment le calendrier des Mayas, ne cessent de captiver savants et amateurs.

 

Grâce aux acquis récents de l’archéologie, l’incroyable adaptation des Mayas à la forêt subtropicale humide a été mise en exergue, expliquant l’épanouissement de leur civilisation dans un milieu à la fois hostile et fragile. Cependant, l’auteur souligne combien la prolifération des recherches de terrain s’est accompagnée d’une diversité d’écoles de pensées et qui ont nui à un travail plus constructif.

Eric Taladoire déplore que le travail de synthèse scientifique souhaitable reste encore difficile à effectuer à ce jour. Cet ouvrage est très utile pour les amateurs éclairés d’une culture disparue. Il interroge sur l’aube et le crépuscule d’une civilisation. « L’effondrement des Mayas, c’est avant tout celui de leurs élites », conclut Eric Taladoire. Retournés dans les forêts, organisés en petites communautés, ils se sont simplement transformés, modifiant leur style de vie. Grande leçon pour notre pays que de se rendre compte qu’une civilisation peut s’effondrer en raison de ses élites.


E.L, étudiant en Bac+4 à l’ISSEP,

publié dans Politique Magazine

Eric Taladoire, L’aventure Maya, Les éditions du Cerf, 2020, 336 pages, 24 €.

Vous avez aimé ? Partagez l'article sur vos réseaux sociaux ↓
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur email