article etudiant Etienne dans L'Incorrect Ya pas de lézard

Article des étudiants | Y’a pas de lézard

Article des étudiants | Y’a pas de lézard

Quel est le lien entre Barack Obama, la famille Clinton, la reine Elizabeth II ou Emmanuel Macron ? Ce sont des personnes de pouvoir mais aussi… des reptiliens. À en croire la théorie du complot qui veut que postes clés dans la politique, les médias, la culture soient occupés par des extraterrestres mi-hommes mi-lézards qui dominent l’espèce humaine depuis des millénaires. Qui pourrait croire une chose pareille ? Des millions de gens.

 

Un sondage réalisé en 2013 aux États-Unis par l’entreprise Public Policy Polling, à prendre avec des pincettes, révélait que plus de 12 millions d’Américains seraient adeptes de cette théorie (soit 4 % de la population). 7 % ne souhaitaient pas se prononcer. Et la reptilomanie fait des émules dans le monde. En 2014, le Premier ministre néo-zélandais John Key a dû effectuer une visite médicale pour prouver face caméra ne pas être reptilien. Voilà qui a dû rassurer les électeurs. En 2012, Barack Obama était accusé d’avoir été téléporté sur mars afin de favoriser les relations entre humanoïdes et États-Unis. On sait les États-Unis gourmands mais la Maison Blanche a dû annoncer ne pas être encore en mesure d’étendre sa sphère d’influence diplomatique si loin.

 

La plus grande conspiration politique jamais imaginée

Selon les différentes versions, les reptiliens viendraient soit de la constellation Draco, soit du centre de la terre (théorie de la terre creuse). Leur objectif : asservir l’homme en instaurant un gouvernement mondial. Cette théorie a été popularisée par l’ancien journaliste sportif de la BBC, David Icke. D’après lui, les reptiliens auraient conservé le pouvoir au fil des siècles en préservant une lignée royale, un patrimoine génétique, depuis les Sumériens et les Babyloniens, époques auxquelles ces êtres étaient considérés tels des dieux venus du ciel.

“D’après lui, les reptiliens auraient conservé le pouvoir au fil des siècles en préservant une lignée royale, un patrimoine génétique, depuis les Sumériens et les Babyloniens, époques auxquelles ces êtres étaient considérés tels des dieux venus du ciel.”

Le conspirationniste appuie sa théorie en questionnant la probabilité que tous les présidents des États-Unis soient des descendants de familles royales européennes ou en évoquant la symbolique reptilienne, constante de l’histoire de la civilisation humaine, à laquelle est rattaché le concept de royauté. Par exemple, les empereurs chinois réclamaient leur droit à régner par leur connexion au « Dieu serpent ».

Icke ajoute que toutes les cultures font référence aux reptiliens depuis les mayas jusqu’aux chrétiens et musulmans. Ainsi, chez les Sumériens, un reptilien aurait incité les premiers hommes à consommer le fruit de la connaissance pour se libérer de l’emprise divine. Une symbolique retrouvée ensuite chez les chrétiens avec Adam et Ève.

Aujourd’hui, ces élites reptiliennes seraient reliées dans des organisations mondiales, comme les Illuminati, où auraient lieu des rituels sataniques en vue de communiquer avec des démons, qui seraient en réalité des reptiliens de la constellation Draco.

Pour justifier leur invisibilité, le conspirationniste se base sur les principes de physique quantique. En effet, la lumière visible ne représente qu’une fraction du spectre électromagnétique et l’œil humain est incapable de percevoir ce qui se situe en dehors de cette zone, comme les ondes radios et wifi.

“L’exclusion d’Adam et Ève du paradis symboliserait en réalité l’œuvre des reptiliens qui auraient limité la capacité de l’homme à percevoir le spectre électromagnétique et de facto les « dieux ». Croustillant.”

Pour lui, ces êtres plus évolués seraient capables d’opérer à l’intérieur et à l’extérieur du spectre visible, ce qui expliquerait l’apparition et la disparition subite d’OVNI. Un stratagème employé par les élites dirigeantes pour nous maintenir dans la « matrice » et cacher la partie reptilienne de leur apparence. L’exclusion d’Adam et Ève du paradis symboliserait en réalité l’œuvre des reptiliens qui auraient limité la capacité de l’homme à percevoir le spectre électromagnétique et de facto les « dieux ». Croustillant. Qui, maintenant, verra les allocutions télévisées de nos dirigeants de la même manière ?

 

Etienne,
étudiant en Bac+4 à l’ISSEP
publié sur L’Incorrect

Vous avez aimé ? Partagez l'article sur vos réseaux sociaux ↓
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur email