Transformer - Le mot du Président honoraire de l'ISSEP

Transformer – Le mot du président honoraire

Transformer – Le mot du président honoraire

Je viens de quitter une réunion de presque deux heures avec la nouvelle promotion magistère où j’ai expliqué et développé « le Jeu ». Cette action multidimensionnelle permanente consiste à créer, élaborer, rédiger, un « business case », une analyse complète, structurée, et qui a pour objectif de démontrer la pertinence d’un projet.

Quinze petites vignettes dans un écran de 30 cm de large et chacun chez soi, nous a permis de tous nous voir, d’échanger, de ne pas avoir à nous déplacer, et surtout de ne pas perdre le fil de nos formations dans cette période de confinement.
Nous nous étions organisés, puis habitués, au printemps dernier pour diffuser ponctuellement tous nos cours en visioconférence, et maintenant avec ce deuxième confinement, cette façon de se réunir, de travailler ensemble, semble devenue facile, presque naturelle.

Les historiens nous disent que chaque épidémie majeure au cours de l’histoire a conduit à des changements essentiels dans l’organisation politique des sociétés, et nous pouvons déjà constater que nos habitudes ont bien évolué.
Rien n’est plus urgent que de maîtriser les deux tsunamis, sanitaire et économique, qui s’abattent sur nous, et qui vont entraîner des conséquences majeures dans notre façon de travailler, mais aussi de vivre.
Et des changements radicaux dans le fonctionnement, le management, le suivi, des administrations, des associations et des entreprises sont à prévoir.

Avec les réseaux sociaux qui permettent aujourd’hui la diffusion tous azimuts de toutes sortes d’informations pertinentes, ou fausses, et face à la remise en cause actuelle de nombreux décideurs, une nouvelle légitimité de l’autorité va apparaître.
Elle nécessitera beaucoup plus d’explications, de formation des structures, et le pouvoir, politique, économique, appartiendra à ceux qui sauront démontrer le plus d’empathie pour les autres.
Les secteurs économiques dominants seront : la santé, l’hospitalité, l’alimentation, l’éducation, l’écologie. En capitalisant, bien sûr, sur les grands réseaux de production et de circulation de l’énergie et de l’information, nécessaires dans toute société moderne.

A l’ISSEP, nous avons toujours été convaincus, sans pour autant imaginer la pandémie actuelle, de ce besoin, d’écoute, de formation, de retour aux valeurs humanistes, mais aussi, de modernité, d’innovations, de nouveautés, tout ce qui permet d’apaiser les tensions et de vivre en harmonie avec la société.
Nos intervenants apportent ce savoir, large, de très haute qualité qui permet le bon discernement et la meilleure décision possible dans un contexte donné, et nos initiatives ou expériences, qui se veulent novatrices et originales, tel le « Jeu », développent le savoir-être et la créativité, indispensables dans notre monde en pleine effervescence.

En juillet dernier, nous nous sommes rendus avec toute l’équipe administrative de Lyon, en Espagne, pour faire connaissance avec nos nouveaux collègues de l’ISSEP Madrid.
Ce fut un grand moment de découverte, de cohésion d’équipe et de convivialité. J’ai évoqué à ce moment, le syndrome de la « troisième année », cette troisième année, toujours difficile à passer dans la vie d’une nouvelle entité.
Aujourd’hui, avec nos formations plébiscitées un peu plus chaque jour, le lancement du CAP, ce Centre d’Analyse et de Prospection interne qui a déjà réalisé sa première publication, de nouvelles initiatives à venir prochainement, et cette nouvelle promotion magistère, qui a intégrée l’ISSEP il y a quelques semaines, nous envisageons l’avenir avec confiance sans pour autant relâcher nos efforts pour améliorer la qualité de nos formations, mais toujours, avec une prudence et une humilité permanente dans l’environnement actuel difficile.

 

Patrick LIBBRECHT,
Président honoraire de l’ISSEP

patrick.libbrecht@issep.fr

Vous avez aimé ? Partagez l'article sur vos réseaux sociaux ↓
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur email